temple-jeollanam-do-300x194

La Corée du Sud est passée en quelques décennies d’un pays en voie de développement à une puissance économique mondiale imposante. C’est la capitale de la mode et de la chirurgie esthétique.

Travail, hiérarchie et politesse sont les maîtres-mots dans la société coréenne. La tradition cohabite avec les technologies de pointe. C’est la pays le plus avancé sur le plan high-tech.

La culture coréenne a ses particularités. Vous pourrez en découvrir une partie en parcourant les pages de mon Blog. En premier lieu, il est important de vous intéresser à la place qu’occupent les hommes et les femmes en Corée du sud, surtout si vous comptez partir dans ce pays. Et ceux, que ce soit pour les vacances ou pour s’expatrier.

La Corée du Sud est un pays qui n’a que très peu d’étrangers. Donc, les coréens qui n’ont pas l’opportunité de voyager ne connaissent pas forcément votre culture et n’ont pas toujours un niveau d’anglais suffisant pour tenir une conversation. Certaines personnes éviteront donc de dialoguer avec vous ce qui n’est pas synonyme d’un manque de respect. Sachez que vous aurez la position « d’ambassadeur » de votre pays dès que vous arriverez en Corée du Sud. Et ceux, peu importe vos origines. Pensez donc à la qualité de vos échanges avec les coréens et à l’impression que vous leur laisserez à la fin de votre séjour.

Sachez que les coréens attachent beaucoup d’importance à l’âge. Les séniors, comme les « Ajummas » par exemple, qui sont des femmes reconnaissables grâce à leurs tenues vestimentaires (chemisier à fleur, une banane autour de la taille, …) n’ont pas forcément d’étrangers dans leur entourage proche. Donc, certains d’entre eux viendront vous parler chaleureusement, quand aux autres ils auront peut être des réticences à vous aborder.

La Corée du Sud a souffert de la guerre au début du XXème siècle et pendant la seconde guerre mondiale. Depuis un demi siècle, elle se bat pour reconstruire le pays. Pour renaître de ces cendres, les dirigeants ont tout misé sur l’éducation des enfants. Le « Hangul » est devenu l’alphabet officiel de la Corée du Sud pour sa simplicité ce qui a permis de mettre en place le système éducatif rapidement. Ce choix a permis de développer une économie en quelques décennies. Actuellement, la Corée du Sud est devenue une puissance économique mondiale imposante. Et c’est grâce à toute une génération de coréen qui s’est sacrifiée pour faire renaître la Corée que ce pays est aussi compétitif. C’est pour cela que la population coréenne attache beaucoup d’importance à la réussite scolaire de ses enfants.

Le respect de ses ainés est une valeur inculquée dans l’éducation de chaque coréen. C’est un pays qui reste traditionnel, notamment grâce à ses nombreuses fêtes tout au long de l’année. La religion compte elle aussi de nombreux pratiquants. Vous trouverez des temples bouddhistes partout, même en plein cœur de Séoul, cependant le pays est à présent majoritairement chrétien. Les autres religions y sont encore peu représentées car elles sont pratiquées la plupart du temps uniquement par les émigrés.south korea

L’aspect religieux et culturel très présent chez les jeunes générations n’empêchent pas la Corée du sud d’être le pays le plus avancé au monde sur le plan « High Tech ». Le pays possède la 5G : c’est une connexion internet accessible dans la rue, dans le métro, … avec un débit nettement supérieur à celui des autres pays dans le monde.

Et pour ce qui est de la mode, je répondrai simplement que l’apparence est très importante pour les sud-coréens. Les femmes et les jeunes filles soignent leur image. La Corée du Sud s’impose également dans l’univers de la chirurgie esthétique. Ce business est lucratif et répond aux attentes des coréennes. Les actes chirurgicaux sont donc fréquents et considérés comme banals par les coréens. Il existe donc bon nombre de cliniques privées dans les rues commerçantes. La chirurgie est aussi utilisée par les stars, notamment les groupes de K-pop qui ont des clauses sur les opérations, souvent liées au visage, incluses dans leurs contrats.

Quant à la religion pratiquée en Corée du sud, c’est assez surprenant car même si il y a des temples bouddhistes et des festivals culturels en grand nombre, le pays est à présent majoritairement chrétien.
Le bouddhisme est quand même très présent en Corée du Sud. Quant aux autres religions, elles ne sont que très peu présentes car elles sont pratiquées la plupart du temps uniquement par les émigrés. La religion n’est pas un sujet tabou, et chacun peut pratiquer la sienne librement.

Je ne peux pas faire cette présentation sans vous parler de l’éducation des jeunes coréens. Pour commencer, les élèves vont en cours entre cinq et six jours par semaine car ils ont cours un samedi matin sur deux. Ils commencent l’année scolaire en mars. Quant à leur avenir professionnel, il se joue dès leur entrée en section de maternelle. Intégrer une école prestigieuse facilite l’admission des élèves dans de bonnes écoles tout au long de leurs études. Le nom de leur université est déterminant sur l’obtention d’un poste dans une grande compagnie, à l’image de la plus connue d’entre toutes « Samsung ». Vous comprendrez donc la plupart des parents qui n’hésitent pas à emprunter des sommes colossales pour que leurs enfants intègrent les meilleures écoles et assurent leur avenir.

C’est lourd à porter pour les jeunes. C’est pourquoi, dans le parcours scolaire, on l’appelle « L’enfer des transferts ». Ce terme traduit parfaitement la peur des jeunes face à la concurrence et face à l’échec d’intégrer de bonnes écoles.Ils n’hésitent pas à prendre des cours du soir, option supplémentaire, concours … Il est impossible de trouver un bon emploi en Corée du sud sans avoir au moins un Bachelor, d’une durée 4 ans après le bac.

La réussite peut aussi se révéler par des exploits sportifs. Le plus pratiqué d’entre tous est le taekwondo. C’est un art martial qui ne se pratique qu’avec les jambes et qui est le sport national en Corée du Sud.

Les sud-coréens ont un mode de vie très différents de celui de beaucoup de pays, mais c’est un pays qui n’en reste pas moins très accueillant. Vous pourrez facilement vous mêler à la foule lors des festivals et faire un road trip dans tout le pays. Les habitants de Séoul sont davantage habitué aux étrangers. En revanche, c’est plus rare dans les campagnes mais la plupart des coréens restent malgré tout ouverts à la discussion et seront parfois curieux sur vos origines.