La société coréenne a conservé son statut patriarcal. On attend d’une femme qu’elle soit féminine, toujours tirée à quatre épingles, douce et prévenante. Il faut savoir qu’environ 70% des femmes ne travaillent pas. Et lorsqu’une femme est salariée, elle met souvent un terme à sa carrière une fois mariée.

Il est important pour les hommes de faire de bonnes études car ce sont eux qui, le plus souvent, soutiennent leur famille financièrement. Cependant, même si la plupart des femmes ne travaillent pas, cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas accès à l’éducation. La très grande majorité d’entre elles vont à la fac et sont diplômées. Même si c’est un pays ou le personnel en entreprise est majoritairement masculin, les femmes sont cultivées. Elles ont une conscience politique et ont accès aux études au même titre que les hommes.

Pour ce qui est de son mariage, quand une femme épouse le premier né d’une famille qui conserve ses valeurs traditionnelles. De lors, elle quitte sa famille pour faire partie de celle de son mari. C’est donc à ce moment-là qu’elle prends la place de sa belle-mère. Elle se doit de tenir la maison et de s’occuper de ses beaux-parents.
Cependant, même si de nos jours la culture du pays reste ancrée dans le cœur des coréens, notamment pendant les célébrations culturelles, il y a certaines familles qui ne se conforment plus aux traditions dans leur quotidien.

 

Et le mariage pour les coréens ça se passe comment ?

Je vous présente en premier le mariage traditionnel coréen. Les Ajummas sont très actives dans le choix du futur conjoint/ conjointe de leur enfant. Elles le choisissent parfois seules et selon des critères bien précis : le physique, de quelle université sont-ils issus, la renommée de l’entreprise et le poste qu’ils occupent, leurs ambitions professionnelles, …
Quand une personne est sélectionnée par sa belle famille, vient le moment de rencontrer ses parents pour proposer en mariage son propre enfant. Généralement, ces couples ne se connaissent pas vraiment au moment du mariage et la vie à deux peut, parfois, être compliquée.

Les ajummas partagent cette journée qui symbolise leurs qualités de parents et la réussite de leurs enfants. Les amis des parents de la famille sont alors conviés à cet évènement pour admirer leur réussite.
Les jeunes mariés se présentent alors à chaque table pour les remercier d’être venu. Ces mariages sont très conventionnels et malheureusement ne sont pas festif pour les jeunes mariés qui ne connaissent pratiquement personne.

En Corée du Sud, le mariage n’est reconnu juridiquement qu’au moment de la signature d’un document officiel à la mairie. La petite particularité, c’est qu’il n’y a pas de cérémonies à ce moment-là. Les mariés ne sont même pas obligés de se présenter ensemble pour signer l’acte de mariage.

Les Ajummas sont fières de partager ce moment avec leur entourage. C’est très important pour leur ascension sociale d’avoir une famille qui réussit au sein de la société coréenne.

C’est également un stress énorme quand on connait la difficulté d’intégrer une bonne école et le coût d’un mariage car ce sont les parents qui préparent et règlent les frais qui y sont liés. De plus, l‘école coûte très cher car elles sont toutes privées. Les parents font beaucoup de sacrifices pour payer les meilleures écoles à leurs enfants et leur donner une chance de réussir.